3-2.jpg


Prochaines disponibilités pour les visites du Château
(visite commentée de la collection permanente & de l'exposition temporaire)

Next availability for the visits of the Castle
(guided tours of the permanent collection & the temporary exhibition)

contact@chateaudeforbin.com
 

Exposition temporaire prolongée en octobre

Ateliers enfants pendant les vacances scolaires :
avec l'artiste Apashe
 

Le Château de Forbin lance ses ateliers créatifs pour enfants pendant les vacances scolaires! Après une visite de la collection, les enfants partageront un moment de créativité avec un artiste issu du graffiti. 

Deux ateliers seront ainsi proposés : un atelier d'intitiation au graffiti avec l'utilisation de la bombe aérosol sur différents supports (célophane, cartons, bois...) et un atelier de customisation (qui leur permettra de repartir avec un vêtement customisé que les enfants devront apporter).

Entourés de verdure et des oeuvres des pionniers du graffiti, les enfants pourront laisser libre court à leur créativité!

Artiste : Apashe (franco-canadien)

Après avoir vécu au canada, Apashe s'est installé à Marseille en 2019. Artiste multidisciplinaire et polyvalent, il s'amuse à décorer toutes sortes de supports à l'aide de différentes techniques (aérosol, peinture acrylique...). Issu du domaine de l’architecture, des cultures urbaines en général et du skate en particulier, Apashe a développé un style à la croisée de ces différents univers.

https://www.instagram.com/apashegraffiti/


 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
• Mardi 2 novembre : 

 

-> de 9h30 à 12h30 : atelier de customisation

-> de 14h à 17h : atelier d'initiation au graffiti

 

• Mercredi 3 novembre


-> de 9h30 à 12h30 : atelier d'initiation au graffiti

-> de 14h à 17h : atelier de customisation

 

• Jeudi 4 novembre : 

 

-> de 9h30 à 12h30 : atelier de customisation

-> de 14h à 17h :  atelier d'initiation au graffiti

 

10 enfants (de 8 à 14 ans) par atelier / 25 euros par enfant par atelier

 

Renseignement & Réservation : contact@chateaudeforbin.com

 


 

20120918_013231.jpeg

La découverte du Château de Forbin a suscité en nous le désir d’y créer un lieu dédié aux arts. Cet environnement, préservé et unique (parc national des Calanques à Marseille) crée les conditions les plus propices pour une rencontre privilégiée avec la scène artistique new-yorkaise des années 80 et la scène contemporaine internationale.

 

• L'exposition permanente •

Un hommage à l’art américain de la fin du XXe siècle

Une ode à la création new-yorkaise des années 80-90

Une révolution citadine devenue mouvement artistique : le post-graffiti

Un quartier élevé au rang d’école artistique : East-village

Une ville, muse d’un mouvement et d’une école : New York

• La résidence d'artistes invités •

Un lieu privilégié consacré à l’art et à l’art de vivre

Une programmation internationale

Un projet artistique, union de la rencontre entre la collection,

les artistes, les oeuvres et le public

 

Kool Koor ©MalikaMokadem.jpg

Le Château de Forbin a accueilli en résidence

l’artiste américain

KOOL KOOR (Avril - Mai 2021).

L'exposition ROOKS & ROOTS montrera les oeuvres produites dans l'atelier du Château.

« Mon premier nom d'artiste était The Arbitrator Koor. Je me suis appelé The Arbitrator Koor parce que j'avais l'impression d'être un arbitre dans mon travail artistique; L’arbitre entre une réalité que nous connaissons et une réalité qui est autre. Kool est apparu plus tard, lorsque j'ai commencé à enregistrer de la musique. Quand j'étais jeune adulte, j'étais attiré par le jeu d’échecs - I like the tower or the rook - Je voulais utiliser "Rook" comme nom d’artiste mais je l'ai abandonnée. J'ai pris le K et le R et je les ai retournés. C'est comme ça que j'ai eu mon nom d'artiste. Il reflète ma façon de penser et personnifie ma créativité : jeu de la ligne, architecture et mondes imaginaires, Si vous regardez la vie ou les choses de l'autre côté, vous pouvez souvent les comprendre. C'est ainsi qu'est né Koor»

« New York à la fin des années septante et au début des années quatre-vingt était un endroit très spécial. On y trouvait beaucoup de gens extrêmement créatifs qui se rassemblaient, tentaient de trouver leur identité et de la faire connaître. Et les galeries, en ce temps-là, tendaient les bras à ce genre d’énergie. Si tu avais du talent, New York était la ville où il y avait quelque part une plateforme à disposition pour t’exprimer. À l’époque, Fashion Moda dans le sud du Bronx était ce genre d’endroit, et j’étais un gamin suffisamment chanceux pour avoir le courage d’un jour franchir la porte . Les graffeurs incarnaient cette nouvelle chose qui était en train de se produire et tout le monde voulait être impliqué … on sortait tous ensemble à des dîners, des clubs, des soirées, on créait, on faisait des expositions ensemble… on s’amusait. Ce n’est qu’en regardant en arrière, que tu comprends l’aspect historique de la chose»

affiche - basse.jpeg
20210518_145543.jpeg
20210518_150622.jpeg